” Edito „

L’Écologie est sortie du spectre médiatique. Elle est pourtant l’enjeu majeur pour les générations actuelles et surtout à venir.

C’est pourquoi mon engagement pour l’Environnement a été et reste total.

Tout en apparaissant très larges, les politiques à mener ramènent à quelques problématiques : Climat et Énergie, Santé et Environnement, Biodiversité, Accès à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est en réconciliant Économie et Écologie que nous y parviendrons. L’écologie peut en elle-même contribuer au développement économique. Si nous ne préservons pas l’Environnement, c’est à terme, et de plus en plus à court terme, l’Économie qui en pâtira.

Au cours du XIX° siècle et de la plus grande partie du XX°, le développement économique s’est fait contre l’écologie. A la fin du XX° siècle et au début du XXI°, on a commencé à faire de l’écologie, mais souvent contre l’économie.

Il nous faut faire maintenant de l’économie avec l’écologie et pourquoi pas pour l’écologie. Lutter contre la pauvreté, favoriser la croissance économique, préserver l’environnement doivent aujourd’hui être des objectifs communs.

Serge LEPELTIER

Grand Moment d’Emotion

La victoire de Pascal Blanc a été pour moi un grand moment d’émotion.

D’abord bien sûr parce que je suis au début d’une nouvelle vie. La fonction de Maire m’a passionné et j’ai fait le choix de ne pas me représenter en toute connaissance de cause. Mais restant profondément attaché à ma ville, je voulais que son avenir soit pleinement assuré.

Et c’est la seconde raison liée à mon émotion. Pascal Blanc saura projeter Bourges dans l’avenir, en assurer l’évolution et apporter à l’ensemble des Berruyères et des Berruyers les services indispensables à leur qualité de vie.

Une page se tourne.

Je vais maintenant renforcer mon implication dans la défense de l’environnement. Biodiversité, Climat-Energie, Qualité de l’Eau: les domaines sont tellement nombreux et les actions indispensables qu’un quelconque ennui n’est pas prévisible…

Serge Lepeltier

31/03/2014



Laisser une réponse