” Edito „

L’Écologie est sortie du spectre médiatique. Elle est pourtant l’enjeu majeur pour les générations actuelles et surtout à venir.

C’est pourquoi mon engagement pour l’Environnement a été et reste total.

Tout en apparaissant très larges, les politiques à mener ramènent à quelques problématiques : Climat et Énergie, Santé et Environnement, Biodiversité, Accès à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est en réconciliant Économie et Écologie que nous y parviendrons. L’écologie peut en elle-même contribuer au développement économique. Si nous ne préservons pas l’Environnement, c’est à terme, et de plus en plus à court terme, l’Économie qui en pâtira.

Au cours du XIX° siècle et de la plus grande partie du XX°, le développement économique s’est fait contre l’écologie. A la fin du XX° siècle et au début du XXI°, on a commencé à faire de l’écologie, mais souvent contre l’économie.

Il nous faut faire maintenant de l’économie avec l’écologie et pourquoi pas pour l’écologie. Lutter contre la pauvreté, favoriser la croissance économique, préserver l’environnement doivent aujourd’hui être des objectifs communs.

Serge LEPELTIER

Equilibre des Energies au coeur des enjeux d’aujourd’hui

J’ai, depuis le 24 novembre, l’honneur de présider l’association professionnelle « Equilibre des Energies » qui est au coeur des enjeux d’aujourd’hui.

Elément de base de l’Economie, l’Energie est le fondement même de sa croissance tout en étant le véritable lien entre Economie et Ecologie. C’est sur l’Energie que tout repose si l’on veut d’une part assurer et peut-être encore plus renforcer le développement économique et d’autre part préserver l’environnement et éviter les perturbations très fortes dûes au changement climatique.

Le sujet est donc : énergies fossiles ou énergies non fossiles, carbonées ou décarbonées, tout en étant conscient que les énergies fossiles vont continuer à vivre pendant un temps certain.

C’est pourquoi l’évolution progressive du mix énergétique est un objectif majeur. Privilégier telle ou telle énergie en la rendant exclusive est dans cette évolution un mauvais choix. Comment connaître les futures évolutions technologiques, les futures évolutions de prix souvent non maîtrisables, les futures découvertes… pour telle ou telle énergie. La notion d’équilibre des énergies correspond donc parfaitement à la règle à défendre tout en ayant comme but premier la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Trois grandes priorités m’apparaissent donc clairement:

– Développer un mix énergétique pérenne en simplifiant les règlementations.

– Favoriser l’innovation pour réussir l’avenir.

– Développer des synergies et des projets de coopération au niveau local comme au niveau européen.

Formidable travail pour, grâce à une politique énergétique innovante, voir se rapprocher Ecologie et Economie au servie ce l’ensemble de la population.

 

Serge Lepeltier

11/12/2014

Mots-clefs : , ,



Laisser une réponse