” Edito „

L’Écologie est sortie du spectre médiatique. Elle est pourtant l’enjeu majeur pour les générations actuelles et surtout à venir.

C’est pourquoi mon engagement pour l’Environnement a été et reste total.

Tout en apparaissant très larges, les politiques à mener ramènent à quelques problématiques : Climat et Énergie, Santé et Environnement, Biodiversité, Accès à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est en réconciliant Économie et Écologie que nous y parviendrons. L’écologie peut en elle-même contribuer au développement économique. Si nous ne préservons pas l’Environnement, c’est à terme, et de plus en plus à court terme, l’Économie qui en pâtira.

Au cours du XIX° siècle et de la plus grande partie du XX°, le développement économique s’est fait contre l’écologie. A la fin du XX° siècle et au début du XXI°, on a commencé à faire de l’écologie, mais souvent contre l’économie.

Il nous faut faire maintenant de l’économie avec l’écologie et pourquoi pas pour l’écologie. Lutter contre la pauvreté, favoriser la croissance économique, préserver l’environnement doivent aujourd’hui être des objectifs communs.

Serge LEPELTIER

RESULTATS DES PRIMAIRES REGIONALES

Dans une campagne difficile compte tenu du contexte, obtenir 27,4 % des voix des adhérents UMP de la Région Centre est pour moi une réelle satisfaction.

 

Mon discours et mes arguments, pas toujours faciles à faire passer, liés au positionnement politique et la stratégie d’alliance à mettre en place pour gagner ont ainsi été pris en compte par une part non négligeable des adhérents de l’UMP.

 

Ceci montre que beaucoup ont voulu se faire une idée par eux-mêmes en toute liberté et je souhaite les remercier du fond du cœur de leur confiance.

 

Avoir obtenu plus de 54 % dans le Cher ajoute à ce résultat et, n’en déplaise à certains, me donne une vraie légitimité pour l’avenir.

 

Merci à toutes et à tous et en avant maintenant pour finaliser un grand projet régional avec comme première priorité la défense du TGV Paris-Orléans-Bourges-Clermont-Ferrand-Lyon. 

                                                                                              Serge Lepeltier

Mots-clefs :



Laisser une réponse