” Edito „

L’Écologie est sortie du spectre médiatique. Elle est pourtant l’enjeu majeur pour les générations actuelles et surtout à venir.

C’est pourquoi mon engagement pour l’Environnement a été et reste total.

Tout en apparaissant très larges, les politiques à mener ramènent à quelques problématiques : Climat et Énergie, Santé et Environnement, Biodiversité, Accès à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est en réconciliant Économie et Écologie que nous y parviendrons. L’écologie peut en elle-même contribuer au développement économique. Si nous ne préservons pas l’Environnement, c’est à terme, et de plus en plus à court terme, l’Économie qui en pâtira.

Au cours du XIX° siècle et de la plus grande partie du XX°, le développement économique s’est fait contre l’écologie. A la fin du XX° siècle et au début du XXI°, on a commencé à faire de l’écologie, mais souvent contre l’économie.

Il nous faut faire maintenant de l’économie avec l’écologie et pourquoi pas pour l’écologie. Lutter contre la pauvreté, favoriser la croissance économique, préserver l’environnement doivent aujourd’hui être des objectifs communs.

Serge LEPELTIER

Les rythmes scolaires : un accord trouvé.

Après de nombreuses rencontres et discussions avec les parents d’élèves depuis quelques semaines, un accord a enfin été trouvé sur les rythmes scolaires, plus particulièrement depuis vendredi dernier où j’ai rencontré personnellement tous les directeurs d’école de la Ville de Bourges.

La proposition qui sera faite au Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale, est la suivante :

  • Cinq matinées (du lundi au vendredi) de 8h30 à 11h30.
  • Trois après-midi de 13h30 à 16h10.
  • Un après-midi de 13h30 à 14h30 pour le temps scolaire suivi d’un temps périscolaire de 14h30 à 16h10.

Pour être applicable à la rentrée de septembre 2013, nous devons recueillir l’accord du Directeur.

Je rappelle que cette réforme des rythmes scolaires fait suite au décret du 24 janvier 2013 pris par le Ministre de l’Education Nationale.

A partir de cette date, nous avons engagé des discussions afin de trouver une solution convenant à tout le monde et surtout qui soit prise uniquement dans l’intérêt des enfants.

Il ne reste plus qu’à attendre la décision du Directeur Départemental pour mettre en œuvre cette réforme.

Serge LEPELTIER

27-05-2013

Mots-clefs : , ,



Laisser une réponse