Archive pour le mot-clef ‘lepeltier’

2015, Objectif Premier: Réduire l’Empreinte Carbone !

dimanche 11 janvier 2015

En 2015, année de la Conférence des Parties sur le Changement Climatique à Paris (COP 21), nous devons tout faire pour réduire l’empreinte carbone !

La moindre émission de CO2 doit être prise en compte dans l’évolution des règlementations thermiques de l’habitat.

En effet aujourd’hui, comment peut-on quasiment interdire l’utilisation de l’électricité pour le chauffage dans les nouvelles constructiions alors que, comme je l’ai indiqué au 13h de France2 le 6 janvier, l’électricité est l’énergie la moins chère à la fois en investissement et en fonctionnement ? Et qu’elle est la moins émettrice de gaz à effet de serre comparée au fuel ou au gaz !

Permettons à chaque constructeur, à chaque investisseur, à chaque consommateur de faire son choix et tout ceci bien sûr en respectant notre lutte contre le changement climatique.

Liée à une baisse des coûts, cette évolution permettra une relance de la construction en particulier pour l’accession sociale à la propriété. En trois ans, la primo accession à la maison individuelle a diminué de 35000 par an, soit moins 40%.

De même, favoriser l’innovation est une priorité. Ainsi la mise en oeuvre de nouvelles technologies combinées avec un bâti performant permet des économies d’énergie, de CO2 et une réduction des coûts d’usage pour le consommateur.

Déterminé sur ces objectifs, je renouvelle mes meilleurs voeux pour cette année 2015, dont le début, ô combien tragique, marque chacun d’entre nous après le drame national vécu, mettant en question la notion même de République.

Serge Lepeltier

11/01/2015

Equilibre des Energies au coeur des enjeux d’aujourd’hui

jeudi 11 décembre 2014

J’ai, depuis le 24 novembre, l’honneur de présider l’association professionnelle « Equilibre des Energies » qui est au coeur des enjeux d’aujourd’hui.

Elément de base de l’Economie, l’Energie est le fondement même de sa croissance tout en étant le véritable lien entre Economie et Ecologie. C’est sur l’Energie que tout repose si l’on veut d’une part assurer et peut-être encore plus renforcer le développement économique et d’autre part préserver l’environnement et éviter les perturbations très fortes dûes au changement climatique.

Le sujet est donc : énergies fossiles ou énergies non fossiles, carbonées ou décarbonées, tout en étant conscient que les énergies fossiles vont continuer à vivre pendant un temps certain.

C’est pourquoi l’évolution progressive du mix énergétique est un objectif majeur. Privilégier telle ou telle énergie en la rendant exclusive est dans cette évolution un mauvais choix. Comment connaître les futures évolutions technologiques, les futures évolutions de prix souvent non maîtrisables, les futures découvertes… pour telle ou telle énergie. La notion d’équilibre des énergies correspond donc parfaitement à la règle à défendre tout en ayant comme but premier la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Trois grandes priorités m’apparaissent donc clairement:

– Développer un mix énergétique pérenne en simplifiant les règlementations.

– Favoriser l’innovation pour réussir l’avenir.

– Développer des synergies et des projets de coopération au niveau local comme au niveau européen.

Formidable travail pour, grâce à une politique énergétique innovante, voir se rapprocher Ecologie et Economie au servie ce l’ensemble de la population.

 

Serge Lepeltier

11/12/2014

REGIONALES 2010 : LE PROJET S’ELABORE…

mardi 22 septembre 2009

L’UMP du Cher avait organisé dimanche dernier une fête de rentrée en présence d’Hervé NOVELLI, notre tête de liste pour les Elections Régionales de 2010.

Au-delà d’une campagne de sensibilisation essentielle, l’objectif est bien de rassembler toutes les énergies afin d’élaborer un projet régional et de se mettre en ordre de bataille pour gagner ces élections régionales. 

Dans le cadre de l’élaboration de ce projet, Hervé NOVELLI sera à nouveau présent parmi nous à Bourges, puisqu’il a choisi notre ville pour organiser la première convention thématique qui sera le point de départ de la campagne et dont le sujet sera les transports.

Au cours de cette convention, nous aurons le plaisir d’accueillir Monsieur Dominique BUSSEREAU, Secrétaire d’Etat aux Transports.

D’autres conventions auront lieu dans la Région Centre et concerneront tous les projets importants relevant des compétences régionales : l’économie, l’éducation et la formation, l’enseignement supérieur, le sport, l’environnement, la politique des territoires, etc.

Un travail énorme et passionnant nous attend car il faut reconquérir notre région !

LA TAXE CARBONE : UNE VRAIE TAXE ECOLOGIQUE

lundi 13 juillet 2009

Le principe de la taxe carbone est de taxer les produits qui émettent le plus de CO2 lors de leurs fabrications, leurs transports et leurs utilisations.

 

Elle a pour but d’inciter les consommateurs à acheter des produits plus écologiques.

 

En 2010, cette contribution devrait rapporter neuf milliards d’euros. Mais à terme, elle devra disparaître car l’objectif essentiel n’est pas de rapporter de nouvelles recettes fiscales à l’Etat mais bien de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Il faudra pour cela éduquer nos concitoyens et donc faire preuve de beaucoup de pédagogie afin qu’ils changent leurs comportements.

 

Dès 1999, il y a plus de dix ans, j’avais rédigé, en tant que sénateur, un rapport demandant l’instauration de cette taxe.

 

La taxe carbone est pour moi le critère d’un gouvernement écologique ou d’un gouvernement qui ne le serait pas.

 

Je suis donc très favorable à sa mise en place le plus rapidement possible.

 

Serge LEPELTIER

13-07-2009

Régionales : le vote des adhérents

dimanche 15 mars 2009

A partir de ce lundi 16 mars à 08 heures et jusqu’à dimanche 22 mars 15 heures, les adhérents vont élire, par internet, le chef de file UMP aux élections régionales de 2010.

 

Au moment du vote, au fond de vous-même, posez-vous simplement cette question :

 

Qui est le mieux à même de créer les conditions de la victoire et de conduire notre région vers son avenir ?

 

Ne prenons pas le risque de laisser la gauche et l’extrême-gauche continuer à gérer notre région et de l’utiliser comme un contre-pouvoir à la politique de Nicolas Sarkozy.

Pour ma part, je vous propose de créer les conditions politiques d’un large rassemblement pour gagner.

Je mettrai toute mon énergie au service de la Région Centre.

 

 

Serge Lepeltier

Ancien Ministre

Maire de Bourges

Chat avec Serge LEPELTIER

samedi 7 mars 2009

Dans le cadre de la primaire aux régionales, je vous invite à débattre avec moi lors d’un chat, le mardi 10 mars, de 19h à 20h.

Je vous donne rendez-vous directement sur mon site www.sergelepeltier.fr/chat

 A mardi

chat-du-10-mars

Serge LEPELTIER en direct

mercredi 18 février 2009

Régionales : La question du MODEM doit être posée

mardi 17 février 2009

Gagner la Région Centre pour l’UMP ne sera pas facile mais, j’en suis convaincu, c’est possible.

 

Pour cela, une réponse doit être apportée à une question majeure : la question d’un véritable accord politique autour d’un large rassemblement.

 

L’UMP, seule, ne gagnera pas.

 

Dans certaines circonscriptions législatives, oui elle peut gagner seule. Dans certains départements, oui peut-être ? Mais rien n’est moins sûr car je ne connais pas beaucoup de départements dont l’UMP fait seule la majorité. Dans les régions, c’est mathématiquement impossible.

 

L’idée à la base de la création de l’UMP était une idée d’ouverture, une idée de rassemblement qui permette de réunir toutes celles et tous ceux qui refusent le dogmatisme de la gauche et de l’extrême-gauche.

 

Dans cette perspective, les élections régionales sont essentielles.

 

Pourquoi ?

 

Il nous faut construire un accord politique au-delà de l’UMP et donc, non seulement en direction du Nouveau Centre, mais aussi en direction du MODEM.

 

Rien ne serait pire pour l’avenir que de rejeter le MODEM et ses électeurs vers l’opposition. Il nous faut au contraire, comme je l’ai fait aux dernières municipales à Bourges et comme ceci a été fait dans d’autres villes les ramener par des accords locaux à gérer les collectivités avec nous.

 

Les relations de la droite et du centre n’ont jamais été simples dans l’histoire politique de notre pays. Rappelons-nous les relations pour le moins mouvementées entre Valéry Giscard d’ Estaing et Jacques Chirac. Ceci n’empêchait pas les accords locaux entre le RPR et l’UDF.

 

De la même façon un accord local avec le MODEM n’empêchera sûrement pas François Bayrou d’être candidat à la future présidentielle mais ceci empêchera son électorat de se durcir contre notre politique et nos élus.

 

C’est la clé du succès aux futures élections régionales.

 

Nous avons une responsabilité historique : ne pas laisser les électeurs du MODEM aller grossir les rangs des électeurs de la gauche. C’est pour moi la voix pour empêcher un grand nombre d’électeurs de fuir définitivement vers l’opposition nationale, ce qui, pour le 2° tour de l’élection présidentielle, est un risque majeur.

LA REGION CENTRE EN QUELQUES CHIFFRES

vendredi 6 février 2009

39 151 km² (4ème région française pour sa superficie).

2 500 000 habitants. 6 départements.

ü  Cher (Bourges)

ü  Eure et Loir (Chartres)

ü  Indre (Châteauroux)

ü  Indre et Loire (Tours)

ü  Loir et Cher (Blois)

ü  Loiret (Orléans)

 

Population active :

1 100 000 personnes qui se répartissent de la façon suivante :

ü  2 % dans le secteur Primaire

ü  30 % dans l’Industrie et le BTP

ü  68 % dans les Services

 

La Région Centre, une région leader : 

Ø  1ère région céréalière d’Europe ;

Ø  1ère région française pour la production de médicaments (40 % de la production française) ;

Ø  2ème région française pour le secteur ‘’Santé-Beauté’’ ;

Ø  2ème région française pour le secteur ‘’Caoutchoucs et Plastiques’’ ;

Ø  3ème région française pour la sous-traitance industrielle et les composants ;

Ø  3ème région française pour le nombre de salariés dans le secteur high-tech ;

Ø  5ème région industrielle de France ;

Ø  une des principales régions d’accueil des investissements étrangers.

 

La Région Centre, c’est aussi des infrastructures :

      Ø  7 autoroutes ;

Ø  TGV Atlantique à Vendôme et à Saint Pierre des Corps ;

Ø  1 aéroport de fret à Châteauroux-Déols ;

Ø  1 aéroport de passagers à Tours-Saint Symphorien.

 

La Région Centre, c’est aussi :

      Ø  Le Val de Loire, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO ;

Ø  818 monuments classés, les cathédrales de Chartres, de Bourges et d’Orléans ;

Ø  Les Châteaux de Chambord et de Chenonceau font partie des 12 monuments les plus visités de France ;

Ø  3 Parcs Naturels Régionaux : Brenne, Perche, Loire-Anjou-Touraine ;

Ø  2 pôles universitaires : Orléans et Tours avec 61 000 étudiants.

  

La Région Centre, c’est aussi des domaines d’intervention aussi variés que :

 

Ø  Apprentissage

Ø  Transports

Ø  Education

Ø  Territoires

Ø  Enseignement Supérieur

Ø  Coopération internationale

Ø  Formation continue

Ø  Sport

Ø  Recherche scientifique

Ø  Culture

Ø  Economie

Ø  Environnement

Ø  Artisanat

Ø  Tourisme

 

C’est cette région-là que je veux défendre, que je veux voir se développer.

Ce n’est pas avec la majorité PC-PS-Verts que l’on développera notre région, surtout avec le dernier budget qui a été voté.

 

Un budget sans dynamisme d’une majorité de gauche sans imagination.

 

La dette ne cesse d’augmenter, dérive qu’il faudra surveiller.

 

L’investissement de la région diminue. Les budgets Economie, Innovation, TIC ne cessent de décroître.

 

Depuis 2005, la Région a perçu 44 millions par an de recette liés à l’augmentation de ces impôts.

 

Par contre, le budget de communication a augmenté de 20 %, premier poste en augmentation dans le budget 2009.

 

Augmentation de la dette, augmentation des impôts, baisse des investissements, la Région Centre mérite beaucoup mieux.

CANDIDAT VALIDE POUR ETRE LE CHEF DE FILE REGIONAL.

mardi 3 février 2009

Pour être éligibles aux primaires en vue des élections régionales de 2010, les candidats devaient être parrainés par au moins 5 % des membres des comités départementaux de leur région.

 

Ayant recueilli le nombre suffisant de parrainages, la commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales de l’UMP a validé ma candidature.

 

Aussi, je souhaite remercier sincèrement tous les membres des comités départementaux qui m’ont apporté leur soutien lors de ce parrainage.

 

Il va maintenant me permettre, je l’espère, d’engager un vrai débat sur l’enjeu de ces futures élections régionales.