Archive pour le mot-clef ‘régionales’

Réforme Balladur : La Région Centre ne doit pas être démantelée

jeudi 5 mars 2009

Les bruits les plus divers courent à la suite du rapport Balladur sur les collectivités territoriales remis le 5 Mars 2009 au Président de la République.

 

Alors que rien n’est envisagé dans le rapport concernant la Région Centre, certains évoquent le démantèlement de notre région voulant par exemple rattacher le Loiret et L’Eure-et Loire à l’Ile de France.

 

Il faut d’abord le rappeler : Selon le rapport, rien ne se fera sans la volonté des collectivités concernées. De plus les régions dont le rapprochement est envisagé pour passer de 22 à 15 sont celles qui ont un nombre faible de départements (Basse-Normandie, Haute-Normandie, Alsace, Limousin…).

Candidat aux élections primaires pour être chef de file UMP aux prochaines élections régionales de 2010, ma position est claire : je suis totalement opposé à tout démantèlement de la Région Centre.

 

Si notre région a été crée au départ par défaut avec des départements pouvant difficilement être rattachés à d’autres régions, un gros travail a été fait pour en assurer la cohérence et la « mayonnaise » a progressivement pris. Ce serait un formidable gaspillage que de remettre en cause ce travail fait depuis plus de trente ans en matière d’infrastructures, de transports, d’universités, de développement économique.

 

La région centre aujourd’hui n’est pas sous-dimensionnée, bien au contraire. Elle comprend six départements sur un très large territoire. Elle s’est progressivement construite autour de ces trois pôles que sont Orléans, Tours et Bourges. La solidarité entre les territoires a permis à la vallée de la Loire de se développer tout en évitant au sud de la région de basculer dans le déclin des contreforts du massif central.

 

Envisager de rattacher le Loiret à l’Ile de France reviendrait à faire d’Orléans une simple ville de banlieue alors qu’elle joue très bien son rôle de métropole régionale en liens avec les autres villes de la Région. Ce serait à coup sûr l’affaiblir. 

Ces suggestions me semblent plus relever de personnes qui n’ont jamais accepté le fait régional et qui verraient là un bon moyen de le remettre en cause.

 

Si certaines autres régions disparaissaient, on pourrait naturellement envisager le rattachement à la Région Centre d’un ou deux départements supplémentaires mais avec leur assentiment et dans la cohérence.


Saisissons-nous plutôt de la réforme Balladur pour clarifier les compétences de chaque collectivité et éviter les doublons. Donnons-nous pour ambition de renforcer l’efficacité de la Région Centre dans les domaines du Développement Economique, de la Formation, des Infrastructures et de la protection de l’Environnement.

Régionales : La question du MODEM doit être posée

mardi 17 février 2009

Gagner la Région Centre pour l’UMP ne sera pas facile mais, j’en suis convaincu, c’est possible.

 

Pour cela, une réponse doit être apportée à une question majeure : la question d’un véritable accord politique autour d’un large rassemblement.

 

L’UMP, seule, ne gagnera pas.

 

Dans certaines circonscriptions législatives, oui elle peut gagner seule. Dans certains départements, oui peut-être ? Mais rien n’est moins sûr car je ne connais pas beaucoup de départements dont l’UMP fait seule la majorité. Dans les régions, c’est mathématiquement impossible.

 

L’idée à la base de la création de l’UMP était une idée d’ouverture, une idée de rassemblement qui permette de réunir toutes celles et tous ceux qui refusent le dogmatisme de la gauche et de l’extrême-gauche.

 

Dans cette perspective, les élections régionales sont essentielles.

 

Pourquoi ?

 

Il nous faut construire un accord politique au-delà de l’UMP et donc, non seulement en direction du Nouveau Centre, mais aussi en direction du MODEM.

 

Rien ne serait pire pour l’avenir que de rejeter le MODEM et ses électeurs vers l’opposition. Il nous faut au contraire, comme je l’ai fait aux dernières municipales à Bourges et comme ceci a été fait dans d’autres villes les ramener par des accords locaux à gérer les collectivités avec nous.

 

Les relations de la droite et du centre n’ont jamais été simples dans l’histoire politique de notre pays. Rappelons-nous les relations pour le moins mouvementées entre Valéry Giscard d’ Estaing et Jacques Chirac. Ceci n’empêchait pas les accords locaux entre le RPR et l’UDF.

 

De la même façon un accord local avec le MODEM n’empêchera sûrement pas François Bayrou d’être candidat à la future présidentielle mais ceci empêchera son électorat de se durcir contre notre politique et nos élus.

 

C’est la clé du succès aux futures élections régionales.

 

Nous avons une responsabilité historique : ne pas laisser les électeurs du MODEM aller grossir les rangs des électeurs de la gauche. C’est pour moi la voix pour empêcher un grand nombre d’électeurs de fuir définitivement vers l’opposition nationale, ce qui, pour le 2° tour de l’élection présidentielle, est un risque majeur.