Archive pour le mot-clef ‘Scientifiques’

Eau et Climat, Eau et Energie, Question Majeure pour notre Avenir

samedi 14 février 2015

Le 3 février, l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux aquatiques) a organisé un important colloque à Paris dont je présidais le comité de pilotage.

Thème « Eau et Climat: Comment se parlent scientifiques et politiques pour agir ? »

Les échanges ont été très intéressants et ont montré combien il faut tout faire pour promouvoir un dialogue renforcé entre scientifiques et élus sur le sujet eau et changement climatique, eau et énergie. Il s’agit de porter la question de l’eau dans les discussions liées au climat; évidemment concernant l’adaptation au changement climatique mais aussi pour montrer la nécessité de renforcer son atténuation.

En tant qu’élu, en tant que responsable politique, est-on bien informé pour les décisions ? Les outils sont-ils connus ?

Ce n’est pas forcément simple. Les élus sont extrêmement sollicités par leur présence dans de nombreuses réunions en relation avec la population. Ils doivent, quand ce sont des élus à des postes responsables, prendre des décisions ou acter des choix au jour le jour.

C’est pourquoi, en connaissance, ils se concentrent sur 2 ou 3 domaines, pas plus. Il est ainsi quasi-impossible pour eux d’aller au fond des dossiers d’experts. Ce sont le plus souvent leurs collaborateurs qui fournissent les éléments en synthèse, synthèse souvent très forte.

Et la vraie difficulté, c’est que les collaborateurs n’ont pas toujours en temps voulu les outils d’information. Le temps est souvent très court entre l’information et la décision à prendre. Il arrive même que les décisions prises, les outils décidés au niveau national et devant être mis en application au niveau local ne sont pas transmis ! Cela a notamment été le cas du Plan National d’Adaptation au Changement Climatique, vrai outil pour les décideurs, dont le Comité de Bassin de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne que je présidais n’a pas eu connaissance.

Il faut donc faire évoluer les outils et méthodes afin qu’ils soient plus adaptés aux besoins pour informer les décideurs. Prévoir des résumés bien sûr. Mais que ce soient de vrais synthèses explicatives sans être seulement le libellé de conclusions. Et qu’au delà de ce résumé, les liens soient faits dans la présentation avec les autres politiques concernées. Ainsi pour l’eau, les réglementations sont nombreuses (SDAGE, Plans Risques Inondations, Urbanisme, Déchets…).

Et je pense qu’au delà, les échanges entre décideurs et les techniciens membres des structures concernées  doivent être renforcés. Pour ma part toute ma connaissance sur les questions liées au changement climatique m’a été apportée par l’audition directe au parlement des plus grands experts et scientifiques dans ce domaine. J’ai tout appris en un temps assez court du fait de la qualité des personnes auditionnées. Et depuis tout s’est révélé exact !

Les regards croisés que nous avons eu à l’Académie de l’Eau dans un colloque franco-asiatique le 10 février n’ont fait que le confirmer. Echanges très instructifs avec l’Inde, le Japon, La Birmanie, le Vietnam…

De quoi nous motiver pour de vrais solutions aux problèmes liés à la qualité et à la quantité de l’eau, aux politiques énergétiques à mener pour limiter et à terme stopper les émissions de gaz à effet de serre.

Serge Lepeltier

14/02/2015